poème écrit pour la ville d’Amboise

Alain Naud

Ici
tu marches sur tes traces

celles des langues de sable
que dépose et reprend la Loire

celles des pierres du château
dont le fleuve se fait écrin

Ici
tu renais à ta mémoire

sur les ailes des mouettes
que l’Homme a su apprivoiser

sur celles de la forêt
emboisée d’histoire

Ici
entre fleuve et château

tu te surprends
royal

Alain Naud

Poème
de l’instant

Juneau

Si j’avais été là
À regarder le glacier
Et à me demander pourquoi il recule
Au lieu d’avancer,
Je serais sûrement allé
Au petit café sur le quai
J’aurais déjeuné de flétan frais.
Je me serais trouvé
Là où je devais être,
Dans ma tête, à pencher en eau profonde.

N. Scott Momaday, « Juneau », apulée, Éditions Zulma, 2021.