& ferrailleurs

Auteur : Cédric Demangeot

<i>& ferrailleurs</i>

& ferrailleurs rassemble des textes aux formes variées, écrits entre 2002 et 2006, et dans lesquels l’auteur rend systématiquement compte d’expériences de lecture sur le mode du dialogue, de la réponse, de l’hommage ou de la prolongation. L’hypothèse thématique qui semble tenir le livre dans sa totalité, serait que le vers « sait » lire, qu’il est lecteur et tout chargé d’échos, que lire le fait être. Et qu’il y a toujours une « actualité » sensible de l’intempestif. C’est un ensemble moins violent, moins ténébreux que les précédents ouvrages de Cédric Demangeot, plus méditatif et silencieux dans l’usage positif qu’il institue de la confrontation productrice et dans l’oubli, dans l’estompe de l’affrontement aveugle. L’amitié comme conflit. C’est un livre qui, de la sorte, dresse aussi le bilan d’un itinéraire, se retourne et borne les territoires arpentés, dessine une constellation intime à partir de laquelle se pense, au présent, le travail singulier de l’auteur, ses mouvements, ses éloignements, ses retours.

Paru le 1er janvier 2009

Éditeur : Grèges

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.