Zurfluh

Contact

Comme un silence dans un souffle

1er mars 2010

Comme un silence dans un souffle

suivi de "Un combat à rotation lente".
Dedans une parole moelleuse
Se tapit calme et grandissante
Ma douleur…
Plus est sèche la peine
Plus concentrée et sensible
Est sa mélodie O Muses !

Poème
de l’instant

Coplas

La vérité vraiment vraie
jamais ne se cache en l’obscurité,
elle se cache en la pleine clarté.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.