Zindiens

Auteur : Hervé Le Tellier

Zindiens

Notre Auber qui êtes Jussieu Que Simplon soit Parmentier Que Ta Volontaire soit Place des Fêtes Que ton Rennes arrive Sur Voltaire comme Courcelles Donne-nous Galliéni notre Havre-Caumartin Et ne nous soumets pas à la Convention Cambronne-nous nos Défense Comme nous Odéon à ceux qui nous ont Maraîchers Délivre-nous des Halles, Miromesnil. Hervé Le Tellier livre ici moult petits textes tristes ou joyeux, très formels ou moins, mais toujours empreints de l’esprit oulipien qui souffle sur sa prose et sa poésie.

Paru le 1er avril 2009

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.