Xavier Grall parmi les siens

Auteur : Xavier Grall

Un ouvrage collectif sur Xavier Grall

A paraître début 2013 aux éditions Rafael de Surtis, Xavier Grall parmi les siens, une anthologie préparée par Jacques Basse en hommage au poète Xavier Grall (1930-1981).

Illustré par les portraits au crayon de Jacques Basse et préfacé par Marie-Josée Christien, l’ouvrage croise les approches et les lectures avec les témoignages (Jean-Claude Albert Coiffard, Bruno Geneste, Jacqueline Saint-Jean, Pierre Tanguy, Gilles Baudry, Gérard le Gouic…) et réunit 113 voix de tous horizons poétiques et géographiques, amis et « compagnons d’encre » de Grall (Glenmor, Gwernig, Hélias, Laude…), poètes de plusieurs générations partageant sa quête pour une poésie sensible et rebelle, prenant sa source dans la vie et le réel.

Les 113 poètes réunis dans l’anthologie autour de Xavier Grall :

Xavier Grall. Duval. Glenmor. Quéré. Guillevic. Gwernig. Hélias. Laude. Le Gouic. Le Quintrec. Le Men. Perros. Tanguy. Wellens. Gloaguen. Laurent-Catrice. Colin. Christien. Jégou. Saint-Jean. Kermarrec. Allain-Guesdon. Allix. Arabo. Bailleul. Baglin. Baron. Baude. Baumier. Baudry. Bekri. Belleveaux. Bernard. Bernol. Bertholom. Biedermann. Billaud. Boulic. Briet. Bulting. Cabral. Cadou H. Cadou R-G. Capmal. Carn. Chaumorcel. Chenet. Cléry. Coiffard. Cosson. Couliou. Coulmin. Cousin. Dauphin. Daviaud. Derouard. Dirmeikis. Dobzinski. Drano. Dugué. Durieux. Garnier-Duguy. Geneste. Gilory. Gosztola. Grasset. Guénéguan. Guéno. Halbert. Hiriard. Jakobiak. Joquel. Josse. Kerangueven. Laâbi. Lavaur. Le Cleac’h. Le Corre. Le Dantec. Le Moigne. Lemoigne. Lejard. Le Roux. Lerner. Leroux. Louis-Combet. Massaut. Mathurin-Thébault. Maubé. Maxence. Mestas. Moign. Morillon-Carreau. Nédélec. Nicol. Noël. Orveillon. Padellec. Perron. Perroy. Sanda. Serreau Simon. Schesne. Schneider. Sourdin. Tardif. Temple. Thèbe. Thuillier. Torri. Touzeil. Vidal. Vigée.

Paru le 1er janvier 2013

Éditeur : Rafael de Surtis

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.