Voix d’encre

Recueil après recueil comme au fil de sa revue qui paraît deux fois l’an, VOIX D’ENCRE publie aussi bien les inédits de quelques grands aînés d’hier que ceux des alliés substantiels du temps présent. Parce qu’il faut sans trêve agrandir davantage ce domaine où nous voulons respirer, tout parcourir du monde comme des possibles, toutes les dimensions du jour comme les innombrables ailleurs. Il faut encore ne pas mourir au moins avant d’avoir allumé pour jamais un brasier de mots tellement clair et brûlant qu’il semble les choses mêmes, comme le voulait Alain Borne.
Parce que l’encre, sinueuse ou vive, entre langage et silence, porte pour chacun sa lueur, noire et aveuglante. Et doit franchir en crépitant un à un chaque mur planté en travers de la liberté. Parce que la découverte d’un manuscrit, puis le partage de cette découverte, nous importent au plus haut degré. Publiant, nous donnons à lire ce que nous aurions tant voulu écrire, ce qui se glisse jusqu’aux nappes profondes de notre être ; publiant, ce sont mille et mille miroirs que nous tendons.
Enfin, parce qu’à nos yeux, éditer poètes et artistes - en leur offrant un espace typographique de qualité avec des livres de chair et d’encre - s’apparente en quelque sorte à une utopie concrète. À cet idéal qui permet des livres issus d’une collaboration active, féconde, exempte de précipitation et sourde aux sirènes du mercantilisme. Libres, des livres à trois voix, celles de l’artiste et du poète, celle de l’éditeur.
VOIX D’ENCRE, une maison tant pour le verbe que pour les arts picturaux.
"Aux éditions Voix d’encre, affirme Jeanine Baude, on fabrique de beaux livres où les illustrations font corps avec le texte. "
Et Alain Freixe : "On ne cherchera pas à savoir qui a commencé, du peintre ou du poète. Seul importe le dialogue établi par les soins de l’éditeur. "
Le livre ou l’irremplaçable croisée d’expressions multiples.
Les mots donnent corps à la parole, le livre propage la lumière des mots…
Editions de poésie
Revue de poésie

Type de livres
Beaux-livres avec peintures, encres, calligraphies, dessins, etc…

Mode de diffusion
Auto-diffusé, auto-distribué

Année de création : 1990

Nombre de parutions par an : 12

Tirage moyen : 600

Auteurs phares : Alain Borne, Lucien Becker, Adonis, Charles Juliet, Kenneth White, Jean-Yves Masson, Max Alhau, Michel Thion, Jean-Vincent Verdonnet, Gabrielle Althen

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur : Alain Blanc
ablanc@free.fr

Contact

BP 83

26202

Montélimar cedex

Les yeux bleuis de rêves

15 octobre 2018

Les yeux bleuis de rêves

"Passé de l’autre côté / sans tourner la tête / sans un regard pour l’horizon" on découvre ainsi une voie jusqu’alors inconnue. Mais c’est peut-être aussi l’itinéraire sans carte ni boussole que le poète suit par le biais des mots.
C’est également un voyage intérieur qui l’entraîne à la découverte du monde et au cours duquel il est confronté à un passé qui le guide au long de ce périple.
Dans cette quête où bien des lieux révèlent leurs secrets, il s’agit de faire face au temps, d’habiter cette terre détentrice (…)

Des pigments aux mots

15 octobre 2018

Des pigments aux mots

Partir de peintures et de dessins pour susciter des textes, assurer la trajectoire des pigments aux mots, faire vibrer des correspondances selon les styles et inspirations de chacun des artistes et écrivains. Partir à la découverte de quatorze cheminements entre peintres et écrivains où se façonnent les signes de l’écriture en regard des constructions picturales.
Donner ainsi à cet ouvrage conçu par Jörg Hermle et Alain Miquel une tonalité particulière.
Denis Pouppeville • Gilbert Lascault
Eduardo (…)

La sève et les mots

15 octobre 2018

La sève et les mots

"La sève et les mots" n’est pas une mince entreprise. Comme Salah Al Hamdani nous l’explique, elle se veut l’essence de 40 années d’écriture, rien de moins. Le poète a souhaité livrer ainsi une première étape dans la recherche « de son point lumineux ». Il s’agit dans ce premier volet, d’une relecture de l’ensemble de ses recueils de poèmes écrits directement en français (donc depuis les années quatre-vingt dix), dans cette langue qu’il s’est mise à chérir alors qu’il devenait homme dans son exil ("Si Bagdad (…)

À l'autre bout des yeux

15 octobre 2018

À l’autre bout des yeux

Ouvrage d’Éliane VERNAY.

Quelques pensées de Monsieur Teste de Paul Valéry

1er mars 2017

Quelques pensées de Monsieur Teste de Paul Valéry

Quelques pensées de Monsieur Teste
suivi de
Pour un portrait de Monsieur Teste
La promenade avec Monsieur Teste
Fin de Monsieur Teste

<i>Ce vase plein de lait</i>

1er mars 2017

Ce vase plein de lait

Hollan Alexandre
(fusains)
« Des amis sont dans la peine. Et je les sens si proches. C’est, je crois, ce ciel tendre et léger, tout de pastels bleus et roses et blancs qui pose leur présence ici, tout près, dans l’espace où je suis, assise, un livre ouvert sur les genoux, et oublié. C’est la lumière aiguë et fraîche qui griffe la neige des sommets, c’est la douceur de l’air, peut-être tout ce que l’on voudrait offrir et partager qui doit assurer ce transport de présences aimées. Il penche son grand corps (…)

revue Voix d'encre, n°56

1er mars 2017

revue Voix d’encre, n°56

Au menu de ce prochain numéro de la revue, poèmes en vers et en proses inédits de :
• ANNE PION, Terra incognita
• MARC LE GROS, Petit éloge du chameau du Thar
• CONSTANTIN KAÏTÉRIS, Poèmes politiques et sociaux
• ANISE KOLTZ, Quatre poèmes
• ÉLIANE VERNAY, À même le roc
• JACQUES MOULIN, Suite corbeautique…
• ÉLISABETH CHABUEL, Et ils sont
• RAYMOND BEYELER, La solution des images
• ÉRIC CHASSEFIÈRE, Paysages d’un (…)

Onze vues des Pyrénées, suivi de : Poétique de la montagne

1er mars 2017

Onze vues des Pyrénées, suivi de : Poétique de la montagne

Pyrénées, ah… J’étais bientôt chez moi dans les sédiments primaires, les séries hercyniennes, les intrusions magmatiques et les complexes morainiques. J’entends chez moi dans un sens profond. Je parlerais volontiers d’une sorte de géologisation de l’être - quelque chose qui pénètre plus loin que la psychologie, jusque dans l’os, si je puis dire. Je reviens encore et toujours à ce territoire ontologique extrême. Dans un vieux poème que j’aime, il est dit : Quand tu auras atteint le sommet de la montagne, (…)

L'homme nu de Eqrem Basha

1er mars 2017

L’homme nu de Eqrem Basha

Le poète, nouvelliste et romancier albanais Eqrem Basha est né en 1947, dans la province de Dibra (Macédoine), et fait ses études à Prishtina, où il réside. Il est le cofondateur de la maison d’édition Dukagjin, à Pejë, et a exercé, durant un temps, la profession de journaliste. Il a publié, à ce jour, dix recueils de poésie, quatre volumes de nouvelles et quatre romans, dont l’un, L’Alpiniste, a été traduit en anglais. Il a écrit, également, pour le cinéma et la télévision, et commis des études sur l’art. (…)

Brimborions… breloques… broutilles… de Denis Wetterwald

1er mars 2017

Brimborions… breloques… broutilles… de Denis Wetterwald

Après "Cailloux… graviers… poussières…", ce nouveau recueil de textes courts, poèmes, aphorismes, pensées « échevelées » chères au Polonais S.J. Lec, ou « pensées en vrille » comme l’écrit Michel Host dans sa préface, "Brimborions… breloques… broutilles…" est le deuxième volume d’une trilogie dont le dernier opus paraitra prochainement. Entre le grave et le léger, la nuit et la lumière, ces « broutilles » sont comme de petites aiguilles qui transpercent la réalité, la titillent pour aller voir ce qui se passe (…)

Poème
de l’instant

Maximine

Dits de la folie des pivoines

La vie va la poésie dure
Tout comme Hokusaï qui dit-on
Chaque jour dessinait un lion
Je taillerai dans la verdure

Une pivoine chaque jour
Comme ça pour le seul plaisir
D’être là de n’en pas mourir
Et d’aimer dire mon amour

Maximine, « Dits de la folie des pivoines », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.