Voix Tissées

Voix Tissées est une association, loi 1901, qui travaille de l’idée du projet jusqu’à sa réalisation.
Elle produit également des livres à compte d’éditeur, avec plusieurs collections : Coup du cœur, Passage obligé, C’est-à-dire, AAA et une revue de poésies contemporaines, avec des actualités : "Portulan bleu", qui publie ce mois de mai 2016, son n°21, sur le thème du ciel et de la mer.

Martine Rigo-Sastre
Médiatrice du livre pour Voix Tissées

tel 01 46 64 52 33
port 06 48 73 92 21
mail : voix.tissees@gmail.com

Contact

105 avenue Aristide Briand

92120

Montrouge

Âmes animales

1er janvier 2014

Âmes animales

"Francine Caron, fidèle à elle-même, chante la belle vie sous toutes ses formes. Ici elle nous parle des animaux et manifeste avec autant de ferveur sa tendresse pour chats, chiens, pigeons et ânes que son indignation et sa colère contre ceux qui maltraitent et torturent les animaux dans leur vie et jusque dans leur mort. Avec un humour léger ou féroce, c’est selon.
Soulignons les titres des deux parties : une "Carte du Tendre" revisitée, puis "Tendreté des Carnes", cruel (…)

Poèmes de la nuit & Peindre les symphonies de Chostakovitch

1er janvier 2014

Poèmes de la nuit & Peindre les symphonies de Chostakovitch

Les Poèmes de la nuit communiquent au lecteur sa passion de la musique. Ils sont dédiés au grand pianiste Evgeny Kissin. Dans le recueil, Béatrice rend également hommage à leur amie commune, in memoriam : Madame Josette Samson-François.
Béatrice Gaugué-Natorp ouvre les cloisons entre les différentes expressions de soi et privilégie les valeurs de partage.
Dans ce même esprit, elle signe un essai, Peindre les symphonies de Chostakovitch accompagné des peintures qu’elle a réalisées. Béatrice traduit (…)

Sur les ailes du cosmos

1er janvier 2014

Sur les ailes du cosmos

Avec Claire Gouzy pour la poésie et Laura Lucchini pour la prise d’images, voyagez Sur les ailes du cosmos !
Une quête de beau chez l’une comme chez l’autre de ces deux jeunes femmes, avec une conscience aiguisée de notre monde, vu de là-haut…
Un livre pudique à offrir, un livre que l’on aimera garder près de soi, comme un trésor, à ouvrir, feuilleter, reprendre sur tous les chemins de la (…)

Portulan bleu, "voix du poème" numéro 14

1er janvier 2014

Portulan bleu, "voix du poème" numéro 14

Tourments célestes
Un rai de lumière
Perce l’écume du ciel.
La mer d’abord laiteuse
S’habille d’irisé,
Les verts chamarrés
Répondent au soleil.
Les nuages se mordent,
Un arc multicolore
Ose s’aventurer
Dans ce champ de bataille
Aux lames de fond ouatées.
Un éclair tout à coup
Sillonne l’horizon.
Le spectacle est là_haut,
La mer en pâmoison
Devant cette colère,
Répond par des frissons.
Régine (…)

Portulan Bleu n°14

1er avril 2013

Portulan Bleu n°14

Extrait de l’éditorial de Marine Rigo-Sastre :
Les voix du poème au printemps sont assourdissantes pour qui baigne dedans et tente d’en rendre compte. Mais pour des personnes en dehors de ce bain élitiste, il faut bien le dire, que je côtoie davantage, ces mêmes voix du poème n’existent pas, ne se font pas entendre, sont cette fois, assourdies par les litanies habituelles. Celui ou celle qui veut bien les entendre les entendra, mais n’est-il pas plus simple d’aller vers eux pour se faire entendre ? (…)

Portulan bleu n°9

1er juin 2010

Portulan bleu n°9

à Léda, à l’oeuvre de Claude Ribot
Sur Couleur femmes avec Florence Albré, Dan Bouchery, Dominique Cagnard, Michel Capmal, Francine Caron, Delphine Cavagné, Patrisa Charbonnier, Juliette Darle, Myriam Eck, Anne Gary, Bétarice Gaugué-Natorp, Françoise Geier, Danielle Georges…

Portulan bleu n°8

1er septembre 2009

Portulan bleu n°8

Portulan bleu n°7

1er mars 2008

Portulan bleu n°7

Portulan n°8

1er mars 2008

Portulan n°8

Sur le thème de l’Autre

Portulan n°4

1er juin 2006

Portulan n°4

Numéro spécial consacré à Jean Laugier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.