Vingts sonnets pour Marie Stuart de Joseph Brodsky

Vingts sonnets pour Marie Stuart de Joseph Brodsky

L’amour de loin c’est de l’amour, mais loin
c’est loin.

Любовь сильней разлуки, но разлука длинней любви.

L’amour est bien plus fort que la séparation,
mais la séparation plus que l’amour durable.

Love is more powerful than separation,
but the latter is more lasting.

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Les doigts dans la prose

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

C’est comme ouvrir un menhir avec les mains

Cessez de chercher, vous êtes la porte
et les gardiens qui en interdisent l’accès.
Chaque pas vous éloigne du nombril
chimères assoiffées d’aventure.
Vous croyez que le mariage vous libère de la mort
ou que l’argent vous marque dans la hiérarchie divine.
Cessez de chercher, la conscience est le philtre magique,
L’œil capable de rejoindre les orbites vides de Dieu
traversant la mort. Personne ne se rencontre soi-même
en parcourant les mers ou en explorant les cavernes.
C’est difficile, comme ouvrir un menhir avec les mains
car notre âme est plus dure que la pierre.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.