Viges

Auteur : Christophe Lamiot Enos

Viges

Viges.
Oui, à la ville de Viges !
Oui, au rêve entre vu et invisible !?
Il mêle visible et invisible.
Avec son point d’exclamation (pour la surprise).
Avec son point d’interrogation (pour le suspens dans lequel, finalement, il saura baisser).
Vis-je ?
Oui, je vis.
Oui, je l’ai vu.
Images.
Les marches pour y accéder se recouvrent déjà de feuilles et d’herbes, celles-ci poussant d’entre les pierres et sur elles.
Des forêts l’entourent.
Même à monter cet escalier, devant, des arbres à droite et à gauche, des feuillages devant et derrière dépassent encore, étendant au-dessus de la tête comme des toits.
Viges.

Paru le 1er février 2016

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.