Vers et proses de Vladimir Maïakovski

Vers et proses de Vladimir Maïakovski

Ce volume de traductions des textes Vers et proses de Maïakovski par Elsa Triolet est publié par les Éditeurs Français Réunis en 1957.
Ce choix de textes réunit à la fois des poésies, certains de ses longs textes épiques – La guerre et l’univers (1915-1916), 150 000 000 (1919-1920), Le poète c’est un ouvrier (1918), De ceci (1923), Désembourbez l’avenir (1924) –, une de ses pièces de théâtre, Les Bains (1930), ainsi qu’un essai sur la poésie intitulé Comment faire les vers (1926).
Ce choix est précédé des Souvenirs d’Elsa sur le poète et de l’autobiographie de Maïakovski, Moi-même (1922).
Ce recueil considérable, permet une excellente vue d’ensemble de son œuvre dans de superbes traductions.

Paru le 1er août 2014

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.