Valse mélancolique de Zbynek Hedja

Valse mélancolique de Zbynek Hedja

Traduit du tchèque et postfacé par Erika Abrams.
Édition bilingue, traduite et publiée avec le concours du Centre national du livre et du Conseil régional d’Auvergne

Zbyněk HEJDA
Né en 1930 en Bohême orientale, auteur et traducteur de nombreux livres publiés principalement après la chute des régimes totalitaires en Europe de l’Est, il est considéré par beaucoup comme un des plus grands poètes tchèques vivants. Son œuvre a été traduite en français, en allemand et en anglais.

Erika ABRAMS
Grand Prix national de la traduction en 1994, a édité ou traduit notamment Jan Patočka, Ladislav Klíma, Richard Weiner, Vladimír Holan et Jiří Kolář.

Paru le 1er novembre 2008

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.