Valérie Rouzeau lit ses poètes

Auteur : Valérie Rouzeau

Les bibliothèques et le studio d’électro-acoustique de Pantin, le Conseil Général du " Neuf Trois " -– Seine Saint-Denis — sont des gens, des gens qui m’ont invitée, entre autres, à dire à voix haute et enregistrer de la poésie. Ma poésie. Quelle poésie ? Celle de mes étagères que pour cause de déménagement je mettais alors en boîtes ? (…)
Quelle poésie ? L’ampleur de la question me donnait le vertige comme si je m’étais retrouvée penchée en haut d’une échelle inhumaine tant il aurait fallu embrasser tout le monde et n’oublier personne. (…) Ces vingt-deux sont de mes phares, lanternes, loupiotes. J’apporte une grosse boîte d’allumettes pour toute la compagnie… "

Paru le 1er septembre 2003

Éditeur : Le Temps qu’il fait

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.