Une vie mélangée de Philippe Lekeuche

Une vie mélangée de Philippe Lekeuche

AU BORD DU LAC

Un grand amour ne suffira jamais
À rendre fou le Mal, qu’il perde sa méchante tête
Ô douleur, douleur fichée au sein des amants
Puisqu’aimer reprend les enfers

Planent delà le lac les mouettes calmes
Là, bien posées sur le vent tempétueux
Beauté si lente advenant du tumulte
Où l’aile souple aplanit nos fautes

Car l’espérance est méditation, enfant qui contemple
Debout, au bord des eaux, l’insigne carrousel
Je le vois, et ma passion, vaine et naïve
Toutes mes amours fausses, tombent

Paru le 1er février 2017

Éditeur : L’herbe qui tremble

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.