Une tautologie de Guy Viarre

Une tautologie de Guy Viarre

Une tautologie est le dernier texte auquel Guy Viarre a travaillé : il en avait remis le manuscrit final quelques semaines avant sa mort à Yves di Manno, qui l’avait invité à participer à l’ouvrage collectif Venant où ? 4 poètes. En dépit de ces tristes circonstances, le volume parut peu après (en janvier 2002) dans la collection Poésie/ Flammarion.
Le recueil que nous proposons aujourd’hui reprend, en ouverture, ces pages qui comptent parmi les plus intenses que l’auteur nous a laissées. Mais on y trouvera aussi un ensemble inédit : Le Museau mis, et une suite d’ébauches, composés au cours de l’année 2001 : le tout constituant l’ultime chantier - et l’état le plus avancé - de la poésie de Guy Viarre, telle qu’il nous a contraints à la considérer : foudroyante, achevée.
C’est Cédric Demangeot qui a rassemblé et organisé ce volume, auquel il a donné une préface éclairante, et qui devrait mieux mettre en lumière la portée de cette oeuvre à plus d’un titre bouleversée.

Autres recueils du même auteur :
Finir erre, Unes, 1999
Devant le sel, Unes, 1999

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

Ce que tu nommes l’avenir
est un futur antérieur où
jamais nous ne pourrons aller.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.