Une feuille noire dans la bouche de Ki Hyongdo

Une feuille noire dans la bouche de Ki Hyongdo

A nous, lecteurs lointains, cette poésie dit quelque chose de la Corée des années 80 et du "mauvais temps" qui y régnait alors, mais aussi, plus largement, de tout le vingtième siècle, si violent, en Corée.
Cependant, tendue et âpre - jusqu’à ce "réalisme grotesque" dont parle Kim Hyon -, la voix de Ki Hyongdo peut se révéler, soudain, pleine d’une douceur inattendue : elle est alors, simplement, bouleversante.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Circé

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.