Une eau simple

Auteur : Philippe Mathy

Une eau simple

Frontipisce d’Elio de Gregorio

"Comment parler d’amour en évitant les lieux communs ? La réponse est apportée par Philippe Mathy qui, dans ce recueuil, avec des poèmes, la plupart en prose, célèbre la femme aimée grâce à un regard tranquille porté sur le monde qui l’entoure,un monde au centre duquel se trouve l’aimée à qui, il doit tout, à qui il dédie ces poèmes ou plutôt grâce à qui ils sont écrits."
Max Alhau, in Aujourd’hui poème, novembre 2005

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : Le Taillis pré

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.