Une eau simple

Auteur : Philippe Mathy

Une eau simple

Frontipisce d’Elio de Gregorio

"Comment parler d’amour en évitant les lieux communs ? La réponse est apportée par Philippe Mathy qui, dans ce recueuil, avec des poèmes, la plupart en prose, célèbre la femme aimée grâce à un regard tranquille porté sur le monde qui l’entoure,un monde au centre duquel se trouve l’aimée à qui, il doit tout, à qui il dédie ces poèmes ou plutôt grâce à qui ils sont écrits."
Max Alhau, in Aujourd’hui poème, novembre 2005

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : Le Taillis pré

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.