Une eau simple

Auteur : Philippe Mathy

Une eau simple

Frontipisce d’Elio de Gregorio

"Comment parler d’amour en évitant les lieux communs ? La réponse est apportée par Philippe Mathy qui, dans ce recueuil, avec des poèmes, la plupart en prose, célèbre la femme aimée grâce à un regard tranquille porté sur le monde qui l’entoure,un monde au centre duquel se trouve l’aimée à qui, il doit tout, à qui il dédie ces poèmes ou plutôt grâce à qui ils sont écrits."
Max Alhau, in Aujourd’hui poème, novembre 2005

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : Le Taillis pré

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Une tristesse bleue et grise

Évidemment l’orgueil et la trouble passion
Les papiers arrachés, bien sûr, les volets clos
Les livres sans mémoire et presque à l’abandon
L’étui de ton violon fermé comme un sanglot
Mais penser à tes gestes carrés vers les miens
La presque cruauté, la langueur infinie
Le rire en plein désir et les larmes à la fin
M’ont fait aimer la mort et préférer la vie

Sarclo, Une tristesse bleue et grise, « Éloge d’une tristesse », Côtes du Rhône Productions, 1992.