Une aile blanche et l’autre noire d’Alfred Brendel

Une aile blanche et l'autre noire d'Alfred Brendel

traduit de l’allemand par Olivier Mannoni.

« Ce qui m’intéresse c’est le non-sens porteur de sens. Je me rappelle à ce propos une phrase de Jean-Paul : « La transition rapide d’une idée dissemblable vers une autre ».
Ce qui m’intéresse, c’est l’absurde dans la réalité, le grotesque dans le sérieux, la manière dont on sape l’ordre, y compris celui des genres littéraires. Il faut pour cela un ordre susceptible d’être sapé. En tant qu’interprète, j’établis un ordre à travers lequel, de temps en temps, brille un peu de chaos. » (Le voile de l’ordre, Alfred Brendel)

Illustration de couverture : Prolog, Max Neumann, © Galerie Maeght, 1995

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : Christian Bourgois Editeur

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Novalis

Lettre à Caroline Schlegel

La poésie, avec des forces vivantes, avec des gens, et de toute façon, me donne de plus en plus de plaisir. On doit construire autour de soi un monde poétique et vivre dans la poésie.

Novalis, 1772-1801, Lettre à Caroline Schlegel / Freiberg, 20 janvier 1799.