Une Habanera à Paris

Auteur : Zoé Valdés

Une Habanera à Paris

Poèmes d’anthologie, traduit de l’espagnol par Claude Bleton , 112 pages, Collection Du monde entier, Éditions Gallimard, 2005.

Résumé :
"La poésie de Zoé Valdés est un corps-à-corps avec un présent dont elle veut bâtir l’histoire en lui donnant un souffle qui balaye l’horizon du quotidien. « L’adolescence m’a trahie », écrit-elle, et d’un coup de talon, elle s’arrache aux abysses et embarque les dieux dans son aventure : Yalodde, cette « sainte garce », devient sa complice dans cette tentative d’accéder à la « conscience du toucher ». L’érotisme devient respiration des jours, abordage débordant, à la manière d’un flibustier de la caresse. Mais son île au trésor restera toujours la tendresse. Comment y accéder ? Par une porte de service qui n’a qu’une seule clé : sa poésie."

Paru le 1er mars 2005

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.