Un poète fusillé. Vers choisis de Nikolaï Oleïnikov

Un poète fusillé. Vers choisis de Nikolaï Oleïnikov

Trad. du russe et préfacé par Anne de Pouvourville

Édition bilingue
Collection Du monde entier, Gallimard

« Personne ne répond –
Seul gémit le bois,
Le poète au fond
Du cœur connaît l’effroi.

Le cœur s’arrête, hélas,
À tout jamais,
Et gicle à sa place
Un liquide mauvais,

Le monde sans moi
Ailleurs tournera,
Et le ver des morts
Rongera mon corps. »

Paru le 1er mars 2016

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Fereydoun Faryad

Ciel sans passeport

Exil amer.
Aucune lettre, nulle visite.
Sauf un moineau
Qui s’est posé sur la fenêtre
Avec en son bec
Un vers de Sappho.

Fereydoun Faryad, Traduction de Jacques Lacarrière, Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.