Un ours sous les tropiques

Un ours sous les tropiques

Andrè Robèr est né en 1955 à la Plaine des Palmistes Larénion. Peintre, poète, éditeur il expérimente aux frontières du plastique et de la langue.

Longtemps j’ai cru chausser du 42
Arrivé en France en 1974 par un beau mois d’avril, il a fallu se chausser,
puisque cela se fait paraît-il. On doit s’acclimater à la civilisation qui
vous accueulle, en prendre quelques signes.
Fallait des chaussures, fallait une pointure
"42" dis-je
Le résultat ne se fit pas attendre.
Mes pieds s’abîmèrent très vite à avoir mal au pied droit Jusqu’à ce jour
de 2006 où j’écris ces lignes.
Je mis ce résultat sur l’inadaptation des chaussures françaises à mes pieds.
Un jour de 1991 Marseille (cours Belsunce) j’essaye des chaussures de sport, une des premières que j’ose essayer
Je découvre que je ne chausse pas du 42 mais bien plus.
Déjà du 43 c’est pas mal
C’est bien des années plus tard que je m’aperçus que je chaussais du 44.
Pas mal non ?
En cadeau la photo, d’accord plus très fraîche, des pompes.
Mais elles ont 15 ans , pas mal quand même.
Allez donc vous adapter…
Après ça,
vous êtes un autre homme qui vole, court de découverte en découverte.
L’ours ne porte pas de chaussures

Paru le 1er janvier 2008

Éditeur : K’A

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Stèles

La cime haute a défié ton poids. Même si tu ne peux l’atteindre, que le dépit ne t’émeuve : Ne l’as-tu point pesée de ton regard ?
La route souple s’étale sous ta marche. Même si tu n’en comptes point les pas, les ponts, les tours, les étapes, - tu la piétines de ton envie.
La fille pure attire ton amour. Même si tu ne l’as jamais vue nue, sans voix, sans défense, - contemple-la de ton désir .

*

Dresse donc ceci au Désir-Imaginant ; qui, malgré toutes, t’a livré la montagne, plus haut que toi, la route plus loin que toi,
Et couché, qu’elle veuille ou non la fille pure sous ta bouche.

Victor Segalen, Stèles, « Stèle au désir », 1912.