Un hiver comme un autre

Auteur : Franck Cottet

Un hiver comme un autre

textes de Franck COTTET
illustrés par Évelyne Winocq DEBEIRE

80 pages - quadrichromie - 13 X 20 cm - broché - 12 euros
ISBN 978-2-912360-52-6

Franck Cottet déroule l’itinéraire d’une journée d’hiver comme une autre, depuis
La voix rayée d’Elisabeth Kontomanou
« don’t explain »
à la radio
« don’t explain »
l’épaisseur de la voix
pour sortir du sommeil
jusqu’aux étoiles qu’on regarde le nez en l’air avant de gagner le sommeil.
Une journée banale, faite d’évidences avec lesquelles on s’arrange, mais aussi de ces touches de couleurs que font naître les autres, ces silhouettes croisées dans la rue, au bistrot, et celle qu’on retrouve le soir, avec laquelle on pourra laver nos cœurs avec mos mains laisser parler les évidences collées à la peau.
Une écriture fragile et douce, attentive aux sons et aux fulgurances du quotidien. Une écriture pour recoudre les souvenirs. Une écriture de complicités et de vies frôlées que vient frôler la complicité artistique d’Evelyne-Winocq Debeire.
Le geste de l’illustratrice est précis et élégant, la couleur oscille entre le gris du jour et les couleurs des autres, la matière sait se faire fragile comme une lumière d’hiver.
Entre les mots de Franck Cottet, Evelyne-Winocq Debeire sème les
Petites pierres d’un cœur collier
Un peu à l’aveuglette
Avec ses mots à lui, avec ses couleurs à elle,
On cogne à la porte ouverte des rêves
Papillon de nuit
Finalement.

Paru le 1er septembre 2008

Éditeur : Soc et foc

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lettre à George Sand

25 juillet 1833,

Mon cher George,

J’ai quelque chose de bête et de ridicule à vous dire. Je vous l’écris sottement, au lieu de vous l’avoir dit, je ne sais pourquoi, en rentrant de cette promenade. J’en serai désolé ce soir. Vous allez me rire au nez, me prendre pour un faiseur de phrases dans tous mes rapports avec vous jusqu’ici. Vous me mettrez à la porte et vous croirez que je mens. Je suis amoureux de vous, je le suis depuis le premier jour où j’ai été chez vous.

Alfred de Musset, 1810-1857, Lettre à George Sand.