Un chaos praticable

Claude Albarède

"Passant des sentiers practicables jette ton impatience vers le plus haut secret de la montagne où la clarté ouvre tout ! Et fais usage de la passion !
Passant de contre-pente et d’éboulis projette-toi hors des parcours sableux vers l’écriture des récifs contre l’azur. Superbe abrupt, et redresé âr joute avec l’abîme.
Arroge-toi le droit d’entrer en liesse dans l’inconfort des terres hautes. L’à-pic domine l’effondrement. Le front des pierres étoile sa blancheur. Consume-toi. Attise. Mieux qu’incendie tu guettes en toi la source, cette pensée nourrie de sa patience."

Extrait inédit de Un chaos praticable, à paraître 2011

Poème
de l’instant

Fereydoun Faryad

Ciel sans passeport

Exil amer.
Aucune lettre, nulle visite.
Sauf un moineau
Qui s’est posé sur la fenêtre
Avec en son bec
Un vers de Sappho.

Fereydoun Faryad, Traduction de Jacques Lacarrière, Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.