Un bruit dans le bruit de Danielle Cohen-Levinas

Un bruit dans le bruit de Danielle Cohen-Levinas

de Danielle Cohens-Levinas
précédé de La Tristesse du roi et de Le soleil est grammatical
Préface de Michel Deguy

Musicologue, Danielle Cohen-Levinas a l’ouïe fine. Au jour le jour, elle dicte le poème à sa page. La page est un jour, comme si le jour avait été une page. Et c’est d’un tact inouï. Le poème avance un mot, puis l’autre. Il descend précautionneusement son escalier,marche à marche. Il regarde où il met les pieds, comme un visiteur au colimaçon escarpé du château. Et nous disons qu’il descend, parce que nous lisons de haut en bas. Mais en même temps c’est gravir, dirait Jacques Dupin. Car le lecteur s’élève - un mot puis l’autre.

Danielle Cohen-Levinas est professeur de musicologie et d’esthétique musicale à Paris IV -Sorbonne. Elle est également responsable du Centre de Recherche en Esthétiques et Théories musicales.

Paru le 18 mars 2004

Éditeur : Mercure de France

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.