Ultimes paysages de Fabio Pusterla

Ultimes paysages de Fabio Pusterla

Traduit de l’italien par Eric Dazzan.

Préface de Casimir Prat

"Descend vers le fond vers
ce qui trouble et pèse,
n’ouvre ni sauve. Sans nom
encore, l’étranger t’attend avec son regard
limpidement autre et qui te révèle
à toi-même ta limite et la chose
que vraiment tu désires, et qui te meut et que tu ne peux avoir."

Paru le 1er juillet 2009

Éditeur : L’Arrière-Pays

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Port d’attache

il a suffi d’une seule parole
prononcée dans l’invisible
pour que je rentre à la maison
ce grain de sable où dort encore l’univers

Laure Morali, « Port d’attache », apulée, Éditions Zulma, 2021.