Tu vas attraper froid (ethopées) d’Eric Sénécal

Tu vas attraper froid (ethopées) d'Eric Sénécal

FERMENT

(extraits)

1.

Persuadé aujourd’hui

L’été n’est pas blanc. Pas blanc ! Mais demain ?

La nuit me bougera-t-elle à l’intérieur, bougera-t-elle

Mon œil, mon regard

mes suites de mots, pour s’enfourcher sur d’autres vides, de

moi Inconnus ? L’été n’est pas blanc,

alors ?

Le désordre (écrire le désordre) dévoile son vide au fur et

à mesure que je l’empile, lui donne mes corps

Pour mots.

Je vieillarde.

Ris, vieux con, ris ! RIS !

Donne-toi visage, prépare ton corps au lest véreux. Le terme

est :

je m’aquariophilise. Dans le silence dans le silence

Paru le 1er octobre 2012

Éditeur : Librairie Galerie Racine

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Évariste de Parny

Poésies érotiques

Enfin, ma chère Éléonore,
Tu l’as connu ce péché si charmant
Que tu craignois, même en le désirant ;
En le goûtant, tu le craignois encore.
Eh bien, dis-moi ; qu’a-t-il donc d’effrayant ?
Que laisse-t-il après lui dans ton âme ?
Un léger trouble, un tendre souvenir,
L’étonnement de sa nouvelle flamme,
Un doux regret, et surtout un désir…
… Moments délicieux, où nos baisers de flamme,
Mollement égarés, se cherchent pour s’unir !
Où de douces fureurs s’emparant de notre âme,
Laissent un libre cours au bizarre désir !

Évariste de Parny, Poésies érotiques, 1778.