Trouver Hortense, journal de lecture à la lettre des Illuminations

Auteur : Pierre Le Pillouër

Trouver Hortense, journal de lecture à la lettre des Illuminations

En 1994, Pierre Le Pillouër a cru entendre la voix d’Arthur Rimbaud, mais bien peu l’ont cru. Depuis, son journal de lecture a crû et 14 ans après, il faut bien qu’il sorte du Bois où il a failli se perdre. Avec plus de question encore, dont celles sans réponse qu’il s’est posées sur sa folle entreprise, augmentant sans fin l’épaisseur des mots qu’il voulait rendre plus transparents. Comme peu d’autres, Le Pillouër a été illuminé par les Illuminations, prenant tous les sens possibles et fonçant, pour effectuer cette étonnante lecture de l’intérieur, l’être aux prises avec la lettre du texte le plus vivant qui soit. Portrait de l’écrivain en lecteur et vice-versa.

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : Virgile/ coll. Ulysse fin de siècle

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

L’homme désert

Il n’y a pas d’aigle sans désirs.
Il n’y a pas d’aveugle sans regard.
Il n’y a pas de Bonheur.

Mais il n’y jamais ce chant tournoyant et délivrant, cette Parole de toujours, cette terrasse de splendeur portée entre les bras du jour, il n’y a pas ce chant et cette bouche qui chante, et ce corps qui chante cette bouche, et ce désir qui chante ce corps qui l’emporte à sourire, s’il n’y a pas Celle même qui attend encore, au milieu des palmes et des pluies, d’être déliée de son ombre.

André Delons, L’homme désert, Éditions Rougerie, 1986.