Très cher te souviens-tu de ces heures de Laurent Dhume

Très cher te souviens-tu de ces heures de Laurent Dhume

Collectioon "Affichage autorisé"

"très cher te souviens-tu de
ces heures,

ces heures de lézard au
soleil, ces nappes de
sensualités qui te
baignaient les yeux, ces
heures de marche ou de
kilomètres avalés en
musique dans l’habitacle
mobile, de ces heures-là
(…)"

Paru le 1er septembre 2005

Éditeur : Contre-allées

Genre de la parution : Plaquette

Poème
de l’instant

Sed satis est jam posse mori. Lucain

Naître, et ne pas savoir que l’enfance éphémère,
Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,
Est l’âge du bonheur, et le plus beau moment
Que l’homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

Victor Hugo, 1802-1885, « Sed satis est jam posse mori. Lucain », Les feuilles d’automne, 1831.