Traversant les assombries de Jacques Vandenschrick

Traversant les assombries de Jacques Vandenschrick

Nous avons, de la vie,
Si peu compris les bords interminés,
Nous qui, froid aux épaules,
Ne voulons pas apprendre
Cet impossible revenir,
Nous qui cherchons toujours
A savoir comment il faudra partir
En abandonnant les mots verts
Disant pelouse et crépuscule…

Paru le 1er septembre 2004

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Politique de l’amour

L’amour est blanc parce qu’il est la somme de toutes les couleurs, parce qu’il est la gomme qui m’efface, m’épelle et fait valser l’alphabet de mon identité, parce qu’il est le trou au travers de mon corps, le cerceau par où le jour entre et sort, bondit et se propage en rugissant dans ma chair nue.

Alina Reyes, Politique de l’amour, Éditions Zulma, 2002.