Tracé du vivant

Auteur : Marie-Claire Bancquart

Tracé du vivant

L’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart est sans doute une des plus considérables de notre époque. Avec Andrée Chedid (1920-2011) et Anise Koltz (dont une anthologie vient de paraître dans la collection Poésie/Gallimard), elle est une des grandes voix féminines de la poésie francophone. Si la voix d’Anise Koltz est marquée par la concision de la forme et une vision métaphysique, l’écriture de Marie-Claire Bancquart se caractérise par le refus de l’emphase et de tout « arrière-monde ». Chez les deux femmes, l’expérience de la souffrance est fondatrice.

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Arfuyen

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Maximine

Dits de la folie des pivoines

La vie va la poésie dure
Tout comme Hokusaï qui dit-on
Chaque jour dessinait un lion
Je taillerai dans la verdure

Une pivoine chaque jour
Comme ça pour le seul plaisir
D’être là de n’en pas mourir
Et d’aimer dire mon amour

Maximine, « Dits de la folie des pivoines », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.