Tout nôtre aer se noircit

Auteur : Emmanuel Laugier

Tout nôtre aer se noircit

"or - que cela
commence ait
commencé qu’il faille
dire - où vide où
terre où cendre
craie poudre de
rien - le dire
après lui après
son faire : reste pour nous tout
cet air de dire
tout le (nôtre)
se noircit alors
c’est nuit dans la nuit jusque là
l’(aer) tout nôtre
air vient
venant faire
un long - comment
lent ensemencement de la terre
sous les ongles
se colle/est (…)"

Paru le 1er mars 2003

Éditeur : 1 : 1 éditions

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

"Écrit en 1846", Les Contemplations

Vous dites : Où vas-tu ?
Je l’ignore ; et j’y vais.
Quand le chemin est droit,
jamais il n’est mauvais.
J’ai devant moi le jour
et j’ai la nuit derrière ;
Et cela me suffit ; je brise la barrière.

Les Contemplations