Tombes de verre

Auteur : Abbas Beydoun

<i>Tombes de verre</i>

traduit de l’arabe par Madona Ayoub, Antoine Jockey et Bernard Noël
(traduction relue par Kadhim Jihad Hassan et Jean-Charles Depaule)
Sindbad, la petite bibliothËque de Sindbad

Cet ouvrage rassemble des poèmes extraits de quatre recueils de Abbas Beydoun, poète libanais unanimement considéré comme l’un des maîtres du vers libre et du poème en prose. Bon connaisseur de la poésie européenne et américaine, critique littéraire pénétrant et chroniqueur politique de talent, il sera invité en France à plusieurs manifestations poétiques au cours de l’année 2007.

Né en 1945 à Ch’our, près de Tyr, au Sud-Liban, Abbas Beydoun est actuellement responsable des pages culturelles du quotidien de Beyrouth As-Safîr. Sindbad / Actes Sud a publié son recueil Le Poème de Tyr (2002) et ses longs entretiens avec Mahmoud Darwich (La Palestine comme métaphore, 1997, et Entretiens sur la poésie, 2006).

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Actes Sud

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Jean-Louis Rambour

33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse)

Il arrive fréquemment que les hommes aient peur des chevaux. Certains jouent les indifférents, d’autres ne cachent pas leur inquiétude. Pégase, le cheval divin, avait des ailes d’ange à faire peur. Incitatus avait une écurie de marbre, une mangeoire en ivoire, à faire peur. Sur la tombe de son cheval, Alexandre fonda la ville de Bucéphalie et provoqua peur et questionnement. Mais là, là, dans ce champ jaune, il s’agit de retourner les terres les plus empierrées, car tout le monde ne possède pas encore son Massey Ferguson. Auquel on ne prête ni ailes ni ombres.

Jean-Louis Rambour, 33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse), Cahiers du Loup bleu, Les Lieux-Dits, 2020.