Testament d’une Petite Fille de Jacqueline Bitti

Testament d'une Petite Fille de Jacqueline Bitti

Que reste-t-il à écrire de l’enfance réelle ou réinventée sinon des mythes qui sont la seule façon de transfigurer la mort ou plutôt d’éterniser quand on ne peut ressusciter ni l’enfance ni les êtres aimés ? Ce livre est un tombeau. Mais il est aussi marqué par l’obsession de la résurrection, de la renaissance et de la réparation liée au monde des petits, des fragiles et des aberrants. Tissé de rêves fascinants comme autant de cérémonies secrètes dont le sens reste énigmatique, ce théâtre intime fait se côtoyer monstres, animaux, humains. Le poème né des grossesses enfantines sans fin et sans aboutissement berce, hypnotise et console ; les images légendaires fondent un monde minuscule, à hauteur de mots, dans le réseau de la peur, du sexe et des révélations précoces.

Jacqueline Bitti publie ici son premier livre.

Collection « Un petit siècle épatant »

Paru le 29 novembre 2004

Éditeur : L’Improviste

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.