Tempête pour les morts et les vivants

de Charles Bukowski

Tempête pour les morts et les vivants

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Romain Monnery

Profonde, rythmée, transgressive, hilarante, vernaculaire, la poésie de Bukowski est à l’image de son auteur : aux antipodes de la littérature académique. Une anthologie de poèmes inédits illustrés par l’auteur, parus dans des magazines ou conservés dans des bibliothèques et collections privées. « Une formidable anthologie. » Le Monde « Une poésie au ras de la vie, enragée, caustique. » Libération « Un cocktail éthylique de beauté et de laideur, d’énergie et de désillusion, d’humour et de provocation… » Le Temps

Paru le 2 septembre 2021

Éditeur : Au diable vauvert

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.