Tarabuste

Editions de poésie

Ouverture - Présence au monde - Contemporanéïté

Poésie étrangère
Poésie contemporaine
Poésie pour la jeunesse
Livres d’artistes
Revue de poésie

Type de livres  :
broché, illustré, avec gravure…

Mode de diffusion
Auto-diffusion

Année de création : 1986

Nombre de parutions par an : 20

Tirage moyen  : 1000 ex

Auteurs phares  : Louis Calaferte, James Sacré, Antoine Emaz, Jamel-Eddine Bencheikh…

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur  : Djamel Meskache
Tél : 02 54 47 66 60

Contact

rue du Fort

36170

St Benoit du Sault

à qui le corps

1er septembre 2006

à qui le corps

Claire-ombre d’amour

1er septembre 2006

Claire-ombre d’amour

Arrimages de Lionel-Edouard Martin

1er novembre 2005

Arrimages de Lionel-Edouard Martin

Préface de Raphaël Confiant
"Dans son passé, l’avenir de toute langue. La poésie ne peut se constituer en brisure d’histoire, elle rompt ailleurs ses lances, mais elle hérite et du plus lointain poursuit le mythe."

Troubles. 120 précisions. Expériences

1er novembre 2005

Troubles. 120 précisions. Expériences

"le fenêtre est o u v e r t e. laisse-la ouverte !
le nuage gris de ton visage sur Bruxelles centre,
cette belle balle grise et dense,
laisse la fenêtre ouverte !
près des tuiles rouges, elles m’entourent
où nous nous tenions, que nous regardions,
gris rouges,
gris jaunes, et pas un merle qui me les fera (…)

Loire

1er septembre 2005

Loire

Sur le fil

1er septembre 2005

Sur le fil

tu marches
mais en
équilibre
l’espace
entre
le tronc
et le mur
brûle
les feuilles
craquent

Quatrains pour Esteban

1er septembre 2005

Quatrains pour Esteban

"Hommage original d’un poète à un autre, que ces adresses rimées épousant la forme de quatrains. Mallarmé, on s’en souvient, avait fort prisé l’exercice. Pourtant, ce n’est pas à l’auteur de Prose pour Des Esseintes, que s’adresse le poète Alain Lance, mais à un grand aîné qu’il aime et admire : Vers CLAUDE ESTEBAN les voeux de partout se ruent Alourdissant la sacoche des amis facteurs Merci à eux de porter ce pli sans erreur Dans le Quatorzième, Daguerre, onze de la rue. Certes, ce n’est là (…)

Le démuni de Gérard Bocholier

1er septembre 2005

Le démuni de Gérard Bocholier

"On retrouve dans ce recueil les thèmes récurrents qui constituent la chair d’une oeuvre d’une garnde unicité, oeuvre du questionnement ontologique de l’homme, de ses rapports secretes avec l’univers et la nature, de la finitude de sa trajectoire, le tout à travers une parole poétique dense, modeste comme celle de l’humble artisan des mots qu’il demeure, lui qui s’affirme "Livré aux serres/ De la beauté". "
Bernard Mazo, in Aujourd’hui Poème, octobre (…)

Éclairs d’œil

1er juin 2005

Éclairs d’œil

avec des lavis de Laurence Maurel

Poèmes bleus de Siham Bouhlal

1er juin 2005

Poèmes bleus de Siham Bouhlal

Je ne souffre qu’une
Main
Me touche
Mon être
Est pétri de la glaise
Qui t’a fait
"Siham Bouhlal ets poète et passeuse de cultures. Ses poèmes frémissent comme les alguies qui s’élancent puis s’enfouissent au coeur d’une marée secrète. Ils se mirent au rêve d’une onde à venir, tels ces chants mystiques du temps où la foi ne portait point les armes." Jamel Eddine Bencheikh

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.