L’Humanité - Muriel Steinmetz

Esther Tellermann : « Une poésie d’extrême pudeur »

« Elle a choisi d’écrire avec son temps, en vers courts, et se défie du lyrisme propre au XIXe siècle. Elle a enseigné en lycée et en collège, avant de pratiquer la psychanalyse, qui a encore aiguisé son regard sur le monde. »

Découvrir l’article

Poème
de l’instant

Coplas

Que fais-tu, hibou, sur ton olivier,
avec ces grands yeux tout écarquillés ?

Je m’occupe à observer, dit l’oiseau,
du temps la longue traversée.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.