Suture d’Odette Pagier

Suture d'Odette Pagier

Extrait

"Je viens ici.
Comme une qui a erré dans les champs, dans les jours au -delà, à la recherche d’une absence, comme une à laquelle il est donné de vivren je viens dans la petite église romane.
Elle est là, sur la place déserte, à côté de la vieille tour, entre la forge et le vieux cimétière qui lui enserre le choeur, devant des maisons inhabitées.
Je viens dans ce silence particulier abriter ma vie : je viens de vivren, je vis, je vivrai. Un vie prêtée. "

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Atelier La Feugraie

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.