Sombre ménagerie d’Élise Turcotte

Sombre ménagerie d'Élise Turcotte

Les poèmes de Sombre ménagerie veulent traverser une expérience radicale de la solitude. Voyage à travers le silence d’une pauvre et maladroite éternité, suite de scènes tournées dans une ville inondée, découverte de choses perdues et entêtées qui témoignent d’une forte et sombre alliance avec la vie. Voilà des visions, des fragments d’un présent à la recherche d’une sorte d’épiphanie à propos d’un monde en train de disparaître.
76 p.
14,95 $
ISBN 2-89018-498-6

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Le Noroît

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Montagnes, donnez-moi un corps

Donnez-moi un corps,
montagnes,
mers,
donnez-moi un autre corps, que j’y décharge ma folie
tout mon soûl !
Terre vaste, sois mon corps,
sois la poitrine de ce cœur impétueux,
sois le foyer des orages qui m’étouffent,
sois l’amphore de ce moi obstiné !

Lucian Blaga, 1895-1961, « Montagnes, donnez-moi un corps », Revue PO&SIE, 1995.