Serge Pey



Né le 6 juillet 1950 à Toulouse. En 1975, il fonde la revue Emeute puis Tribu en 1981. Il est l’auteur d’une quinzaine de livres. Traduit en italien par le poète Alberto Massala, il publie en Italie Nierika ou les mémoires du cinquième soleil, ainsi qu’aux éditions Multimedia une anthologie de ses derniers poèmes. Il est également auteur de pièces de théâtre et d’essais.
Créateur de situations, il rédige ses textes sur des bâtons avec lesquels il réalise ses scansions et ses performances, ainsi que des installations de poésie visuelle. Sa pratique de la poésie directe l’a conduit à approfondir les phénomènes de possession et de dépossession dans la pratique orale du poème. Son poème, dédié aux indiens huicholes, Nierika ou les mémoires du cinquième soleil, est un hommage aux langues de la vision.

Il est le co-fondateur du groupe d’action-Flamenco, Los "Afiladores" (Les aiguiseurs de couteaux).

Théoricien de la poésie contemporaine, il a soutenu, en décembre 95, une thèse sur la poésie orale contemporaine "la langue arrachée". Auteur de nouvelles et de critiques d’art, son oeuvre est traduite en plusieurs langues et a été produites diverses fois par France Culture. Concepteur du premier livre immédiat du Monde à Mexico, en 1984, il est aussi un des acteurs du groupe international de la poésie directe. Performeur, on le rattache en France au courant de la poésie sonore sémantique. Son art particulier mêle à la fois certains aspects du happening, de la poésie d’action, du rituel et de l’agit-prop. Créateur de situations il déplace le poème hors du livre jusqu’à ses plus ultimes conséquences. En 1989, il lance le mouvement de la philosophie directe. Fondateur du Festival international des poésies contemporaines de Toulouse depuis 1980, il enseigne la poésie d’action au Centre d’initiatives artistiques de l’Université de Toulouse Le Mirail. Le prix international de poésie francophone Yvan Goll le 23 juin 2001.

Extrait

La récitation du feu

Tout le monde frappe à la porte
en silence avec une rose

La nuit tourne
et recommence

La lune sur les murs

Entrez
Il manque une fenêtre
Il manque un mur

La bouche du puits

nous pose la question
et nous marie sans témoin
devant sa réponse

Un oiseau retourne un mort
jusqu’à sa porte

La maison ferme ses volets

Entrez
Il manque une fenêtre

Il manque un mur

Nous avons donné à chacun
une loi et une règle

Nous avons recouvert la lune

D’une figure de plomb

Il manque un mur
mais la porte s’ouvre
et se referme toujours

Avec la rose

Entrez
Il manque une fenêtre

Il manque un mur

N’entrez pas
La rose est devenue toute la rose
et la maison toute la maison

Extrait Orphée Studio, Poésie d’aujourd’hui à voix haute NRF, Poésie/Gallimard, 1999

Bibliographie

Auteur d’une quinzaine de livres parmi lesquels :

  • La boîte aux lettres du cimetière, proses, Zulma, 2012
  • Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas, Dernier télégramme, 2012
  • L’alphabet des trimards, Vincent Rougier, 2011
  • Hypothèques sur l’infini, Tipaza, 2009
  • Poèmes hallucinogènes du Peyotl, éd. Lézard, 2002
  • L’enfant archéologue, éd. Jacques Brémond, 1997
  • La définition de l’aigle, éd. Jacques Brémond, 1997
  • La mère du cercle, éd. Travers, 1994
  • Pour libérer les vivants il faut savoir aussi libérer les morts, éd. Richard Meïer
  • Traité des chemins et des bâtons, éd. Terre blanche
  • Notre Dame la Noire ou l’Evangile du Serpent, éd. Tribu, 1988
  • Poème pour un peuple mort, éd. Sixtus, 1989
  • Couvre-feu, éd. Tribu, 1986
  • Prophéties, éd. Tribu, 1984
  • De la ville et du fleuve, éd. Tribu, 1981
  • La main et le couteau, Parole d’aube

    Editions sonores dont :

  • Nous sommes cernés par les cibles, Serge Pey/ André Minvielle, 2002
  • L’évangile du serpent, Tribu, 1995
  • L’enfant archéologue, Artalect, 1987
  • Les diseurs de musique, Vandoeuvres
  • Allen Ginsberg/ Serge Pey/ yves Le Pellec, éd. Tribu