Séisme de Gabriel Garran

Séisme de Gabriel Garran

"En ce séisme
Dont j’étais le fils diaphane
L’écartelé l’incolore le désincarné

Pour survivre
Et parce qu’il faut bien
Qu’une aurore émerge de toute nuit

J’ai donné ma plaie
Aux charniers de l’Enfer
M’intitulant gardien d’une flammèche

Pour qu’après nous
En leur souffrance de soif
Certains viennent s’y désaltérer"

Paru le 1er octobre 2012

Éditeur : Archimbaud

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Momin Latif

AVIS À L’AMOUREUX

Ne sors pas dans la rue
L’âme trop visible
Sur tes yeux
On devinera ton cœur
Qui bat
Ton foie gorgé de sang
Tes entrailles qui frémissent
Tu feras rire les enfants
Tu rencontreras peut-être
Le fauve
Que tu aimes tant
Ne lui fais pas peur
Ne sors pas dans la rue

Momin Latif, Peut-être moi, Dumerchez, 2007.