Seghers

Contact

24 rue Marceau

75008

Paris

<i>Duos d'amour</i>

14 février 2007

Duos d’amour

« L’amour, l’amour, l’amour, l’amour L’amour est enfant de bohème… »
Ces vers extraits de Carmen nous invitent à fredonner la musique envoûtante de Bizet. Ils disent aussi, de la manière la plus simple qui soit, que l’amour et la poésie sont liés. Pourquoi ? D’abord, parce que l’un et l’autre s’accommodent mal des barrières sociales, des frontières qui nous séparent. Ensuite parce qu’ils ont le pouvoir de provoquer en nous des moments d’exception ordinaire, de susciter l’émerveillement et la ferveur, de (…)

De cime et d'abîme

2 février 2007

De cime et d’abîme

Le titre de ce recueil trouve son explication dans une formule mnémotechnique que les maîtres d’autrefois adressaient aux écoliers qui ne savaient où placer l’accent circonflexe : « La cime est tombée dans l’abîme. ». Cette expression apparemment anodine nous rappelle que le poète s’attache à la fois aux sujets les plus élevés (la vie, la mort) et aux réalités les plus ordinaires (le coquelicot ou « l’ortie, qui n’ose pas dire son nom »). Elle démontre également qu’Alexandre Voisard, fasciné par les (…)

L'année poétique 2007

1er février 2007

L’année poétique 2007

Depuis l’an dernier, les Éditions Seghers ont repris une tradition longtemps pratiquée par Pierre Seghers : rassembler l’essentiel de la production poétique de langue française parue au cours de l’année écoulée.
Cent vingt-cinq poètes, célèbres ou méconnus, se côtoient dans cette anthologie qui est ouverte à la diversité des formes et des fonds, des écoles et des pratiques, des tendances et des inspirations. Le millésime 2007, placé sous le signe des francophonies, rassemble des poètes venus de tous les (…)

Rage de vivre, oeuvres poétiques complètes

1er janvier 2007

Rage de vivre, oeuvres poétiques complètes

Après Poésie la vie entière qui rassemblait l’intégralité de René Guy Cadou, Seghers accueille aujourd’hui les œuvres poétiques complètes de René Depestre. L’ouvrage s’ouvre avec Étincelles, imprimé en Haïti en 1945 et se clôt avec Non-assistance à poète en danger, publié chez Seghers en 2005. Les recueils Végétations de clartés (1951), Traduit du grand large (1952), Journal d’un animal marin (1964), publiés par Pierre Seghers, y côtoient des éditions rares, parues à l’étranger et aujourd’hui introuvables pour (…)

La peau et autres poèmes

1er septembre 2006

La peau et autres poèmes

"La peau, écran de chair singulier et pluriel
Parade ostentatoire ou dérisoire
Insigne mélanique du bien et du mal
Emblème éphémère de puissance ou de faiblesse
Enveloppe provisoire d’une beauté illusoire
La peau abrite l’âme"

Léopold Sédar Senghor

15 mars 2006

Léopold Sédar Senghor

par Armand Guibert et Nimrod.
Collection Poètes d’Aujourd’hui.
A l’occasion du centième anniversaire de la naissance de Léopold Sédar Senghor et de l’année de la Francophonie, les éditions Seghers proposent une remise à jour de la monographie sur Senghor publiée en 1969 dans la collection "Poètes d’aujourd’hui". L’étude d’Armand Guibert y est complétée par un court essai du poète tchadien Nimrod, auteur d’un très remarqué Tombeau de Léopold Sédar Senghor, paru en 2003 aux éditions Le temps qu’il (…)

Le chant de Manhattan

1er mars 2006

Le chant de Manhattan

Les trois sections que comporte ce recueil (“ L’avancée dans le texte ”, “ Le chant de Manhattan ” et “ Piano words ”) sont une invitation au voyage dans une ville où tout est contrastes, mouvements, promiscuité de chair humaine dans un désert d’acier et de verre. Les courts textes en prose de Jeanine Baude restituent le mouvement des vagues, de la rue, des ponts, du fleuve, du jazz, des corps qui se frôlent, de la vapeur qui s’échappe des trottoirs, de l’immigrant qui arrive et de celui qui part. Celui (…)

L'année poétique 2005

1er mars 2006

L’année poétique 2005

Présentée par Patrice Delbourg et Jean-Luc Maxence.
Cet ouvrage renoue avec une tradition longtemps pratiquée par les éditions Seghers : rassembler dans une anthologie l’essentiel de la production poétique de langue française parue au cours de l’année écoulée. Cent vingt poètes célèbres ou inconnus s’y côtoient, choisis parmi plusieurs centaines revues, d’anthologies ou de recueils semés, en 2005, à tous les vents de l’espace francophone : de France, mais aussi de Belgique, de Suisse, de Roumanie, du (…)

Poème
de l’instant

Stéphane Crémer

La Terre

Au sortir d’un rêve à Brasilia j’ai empoigné
la terre, déjà si âcre à mes mains
que leurs paumes m’ont paru des papilles
d’où montait un goût avec son parfum.

Quelqu’un est mort bien loin ce matin
et j’ai pensé, en me baissant jusque là
pour l’emporter à mon tour, que je saurais
l’y ensevelir à ma manière en secret.

Ainsi – car n’allons pas priver la poésie
de sa logique : ni car ni ainsi ne sont proscrits
du poème, ni aucuns mots, pourvu qu’ils s’unissent
en pensée par-delà les marges noires du faire-part ! – ,

ainsi je garde près de moi, dans des flacons
comme une épice sur l’étagère de ma cuisine,
ce pigment rouge du Brésil dont je sais qu’un jour,
empesé à l’amidon de mon choix, un beau jour

nous partagerons la délicieuse peinture mitonnée
qui montrera, aussi bien qu’une Joconde enfin
pour de bon éclipsée de son cadre, ce qu’il reste
de cette disparition : un paysage, et son horizon !

Stéphane Crémer, compost, Éditions isabelle sauvage, 2013.