Santana de toutes les étoiles

Zéno Bianu Yves Buin

Je viens de tellement si loin
marchant sur les hauts fonds
les nerfs chargés de flambeaux
je viens de plus que là-bas
je joue jusqu’aux lèvres de mes mots
je salue tous mes morts
j’ouvre
l’atelier des nuits scintillantes

Zéno Bianu & Yves Buin, Santana de toutes les étoiles, Le Castor Astral, 2020.

Poème
de l’instant

Étienne Faure

des hommes à la rue

des hommes à la rue qui s’en vont un à un
comme un éphéméride effeuillé

Étienne Faure, Revue Contre-Allées / 2021.