Sa beauté carcérale d’Alexandre Faustino

Sa beauté carcérale d'Alexandre Faustino

"Ton nom est une prière
que l’on profane
la nuit entre les barreaux

ce dernier mot
que l’on chuchote
à l’oreille des morts

trépas merveilleux
qu’on voudrait s’injecter
pour s’éteindre
en état de grâce (…)"

Alexandre Faustino
Né à Montréal en 1977. A publié de nombreux poèmes en revue ainsi que la suite de textes Homicide sensoriel aux éditions Jusqu’à la dernière dose. Sa beauté carcérale est son premier livre.

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Poètes de Brousse

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.