Sa beauté carcérale d’Alexandre Faustino

Sa beauté carcérale d'Alexandre Faustino

"Ton nom est une prière
que l’on profane
la nuit entre les barreaux

ce dernier mot
que l’on chuchote
à l’oreille des morts

trépas merveilleux
qu’on voudrait s’injecter
pour s’éteindre
en état de grâce (…)"

Alexandre Faustino
Né à Montréal en 1977. A publié de nombreux poèmes en revue ainsi que la suite de textes Homicide sensoriel aux éditions Jusqu’à la dernière dose. Sa beauté carcérale est son premier livre.

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Poètes de Brousse

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.