Rue du Monde

Rue du monde, maison d’édition jeunesse créée il y a dix ans, publie des livres pour interroger et imaginer le monde. Son fonds poésie est particulièrement riche et cherche à ouvrir les enfants dès leur plus jeune âge aux mots des poètes, français ou étrangers. La collection Petits Géants met par exemple à la portée des 2-4 ans de grands auteurs du monde entier.
Avec ses 11 anthologies thématiques (les langues du monde, le racisme, la
paix, l’humour, la nature, la francophonie) plébiscitées notamment par le
monde enseignant, Rue du monde a largement renouvelé le corpus des poèmes
appris à l’école et au collège.


Genre :

Edition collection Poésie Jeunesse

Type de livres (poche, broché, illustré, avec gravure, plaquettes…)
Cartonné et illustré

Mode de diffusion, distribution – VPC :
Distribué en librairie par Harmonia mundi

Année de création  : 1996

Nombre de parutions par an  : 20

Tirage moyen  : 5 000

N’accepte pas de recevoir des manuscrits car ne publie en poésie que des anthologies.

Editeur : Alain Serres
Tél : 01 30 48 08 38 / Fax : 01 30 57 90 82
ruedumonde@wanadoo.fr

Contact

5 rue de Port Royal

78960

Voisins-le-Bretonneux

C'est demain dimanche de Philippe Soupault

1er mars 2015

C’est demain dimanche de Philippe Soupault

Illustrations de Nathalie Choux

<i>Le petit musée du bleu</i>

1er mars 2015

Le petit musée du bleu

Texte de Carl Norac autour de 13 tableaux de grands peintres.
Après le petit musée du rouge, une nouveau titre qui permet d’appréhender l’art et la poésie dans un même regard.

Les bêtes noires ont bon dos

1er octobre 2014

Les bêtes noires ont bon dos

Illustrations Aurélia Fronty
"Il était un scarabée doré
à tête noire
que toute la forêt avait pris
pour bête noire"

<i>L'Opéra volant</i>

1er septembre 2014

L’Opéra volant

Oisel est rêveur, danseur et artiste dans l’âme.
Avec toute une troupe d’oiseaux chanteurs, il traverse les pays en roulotte volante.
Vêtus de costumes somptueux, ces saltimbanques à plumes jouent leurs spectacles aux quatre coins de la planète et, partout, ils triomphent.
Une cité, pourtant, demeure totalement hostile à la musique et à l’art.
Derrière ses murailles vit la petite Léna. Pour elle, et pour les siens, la troupe de l’Opéra volant va se (…)

Le petit musée du rouge

1er février 2014

Le petit musée du rouge

20 peintres du XXe siècle. Et si la couleur rouge donnait l’occasion de s’arrêter devant 20 tableaux du XXe siècle ? C’est l’invitation que nous lance ce « petit musée du rouge ». De courts poèmes d’Alain Serres accompagnent chaque tableau.

Affiche ton poème

1er février 2014

Affiche ton poème

30 poètes pour le droit des enfants à la poésie. Cet album exceptionnel réunit 30
poèmes-affiches inédits, des textes très courts, des haïkus ou des aphorismes. Ils
disent le droit des enfants à la poésie et la nécessité de ces vitamines poétiques
pour grandir en liberté. Collection « Vaste monde ! » À partir de 7 ans.
Cet album sera vendu au profit de l’association le Printemps des Poètes.
Merci aux éditions Rue du Monde (…)

La pluie est amoureuse du ruisseau

1er février 2014

La pluie est amoureuse du ruisseau

avec des illustrations de Julia Chausson (album illustré)
Des gouttes d’eau, de mots et d’amour mêlés en une rafraîchissante giboulées de poésie….
Le ruisseau et la pluie ont rendez-vous avec la vie

Il y a de Guillaume Apollinaire

1er novembre 2013

Il y a de Guillaume Apollinaire

Au fond de la tranchée, c’est l’enfer et la guerre.
Partout ailleurs, l’amour et la vie continuent de vibrer.
Apollinaire tisse avec génie ses rêves de poète et son quotidien de soldat au coeur de la Première Guerre mondiale.
Les peintures de Laurent Corvaisier donnent un visage à ses mots d’effroi et de paix.
Avec des photos et des documents d’époque.

Les poèmes ont des oreilles

1er mars 2013

Les poèmes ont des oreilles

60 poèmes à dire comme ci comme ça.
Oyez ! Oyez ! La poésie est vivante !
Choisissez quelques bons morceaux, laissez-les mariner en bouche puis dites-les à pleins poumons ou en toute discrétion, avec ou sans porte-voix.
Ecoutez l’effet produit, si ça vous plaît, recommencez, si ça ne va pas, changez de page, admirez les images, mais surtout laissez faire le souffle de la poésie (…)

Poème
de l’instant

À la verticale

Quand même le ciel serait lacéré
par nos ombres meurtrières,

recousons-le avec les fils ténus,
et même usés, de nos poèmes

à la verticale de l’hiver comme de l’été
traversés de vents contraires,

gonflés d’une irréductible confiance
en l’impossible advenue.

Réginald Gaillard, Hospitalité des gouffres, « À la verticale », Éditions Ad Solem, 2020.