Roubaud : rencontre avec Jean-François Puff

Auteur : Jacques Roubaud

Roubaud : rencontre avec Jean-François Puff

« Connu pour sa notoriété » : avec l’humour qui le caractérise, Jacques Roubaud a souvent repris à son compte ce mot de Heine. Il est vrai que cette œuvre est à la fois immense, multiple, et proliférante, qu"elle est le plus souvent présentée comme difficile ou codée ; toutes caractéristiques qui ont pu en brouiller la perception. Aussi existerait-il plusieurs Roubaud possibles : un oulipien sérieux, un oulipien joueur, un poète fantaisiste et faussement naïf, un grand poète lyrique, un autre poète enfin, logicien et méditatif ; et encore un mathématicien austère, un amoureux fervent, un poéticien érudit, un prosateur plein d’artifices… Selon ses goûts, son humeur, son domaine de spécialité ou plus simplement le hasard de la découverte, chaque lecteur se fait son Roubaud. De la dizaine de livres de poésie à la prose de mémoire du Grand incendie de Londres, en passant par le cycle romanesque des Hortense ou les traités de poétique, la diversité très réelle de l’œuvre ne doit pourtant pas masquer la profonde cohérence d’un ensemble qui a d’ailleurs voulu se donner la forme entièrement déterminée d’un Projet, conjointement de mathématique et de poésie. Ainsi se déploie une figure arborescente qui dans ses ramifications et par-delà sa chute embrasse tout le divers. Dans le monde de Roubaud, tout renvoie à tout, ce qui ne signifie pas, non plus, que rien n’est ordonné, et que tout se vaut. La poésie est au cœur.

Qui est l’homme qui a conçu ce Projet ? D’où vient-il ? Quel fut son cheminement intellectuel et esthétique ? Quelle est sa situation, dans le champ de la poésie contemporaine ? Comment entrer dans son œuvre, dont le point de départ se situe en 1967, avec la publication remarquée de E aux éditions Gallimard, et comment suivre le fil de cette oeuvre ? Ces entretiens voudraient ménager à leur lecteur un chemin dans le labyrinthe, lui donner quelques clés, sans pour autant simplifier le travail de Roubaud, sans en réduire l’intensité et la part aventureuse. Ils voudraient aussi faire entendre la voix du poète, en conservant les traces de leur oralité native. Illustré de photographies et de documents rares, comportant aussi une anthologie de textes, ce livre a pour ambition de présenter du monde de Roubaud une image suscitant le désir de la lecture.

Paru le 1er septembre 2008

Éditeur : Argol

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Andrée Appercelle

Soleil noir ta peau

Aucun souffle
cette immobilité
de pierre épuise
un siècle
me sépare
de ta peau
que je voudrais
minérale
pour fermer
mes doigts
sur elle comme
on chauffe
un caillou

Andrée Appercelle, Soleil noir ta peau, Le Temps des Cerises, 2006.