Roland Nadaus

Né en 1945 à Paris, Roland Nadaus est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. Poète, romancier, conteur, pamphlétaire, il a mené parallèlement une carrière d’élu et de bâtisseur de ville. Il collabore à de nombreuses revues de la France à l’Inde, en passant par la Belgique, l’Italie, etc.
Il publie régulièrement dans la revue "Hélices - Poésie terrestre". Son premier ouvrage, paru en 1969 au Mercure de France annonce par son titre, l’oeuvre et l’action - inséparables- de Roland Nadaus : "Maisons de paroles", proses poétiques.
Maire de Guyancourt (près de Versailles) depuis 20 ans, il a consacré une part importante de son action municipale à soutenir la poésie et les poètes : de nombreuses rues et de nombreux bâtiments publics y portent des noms de poètes et c’est à Guyancourt Saint-Quentin-en-Yvelines que vient d’être bâtie la plus récente et la plus moderne Maison de la Poésie en Europe.
L’académie des Sciences Morales, des Lettres et des Arts de Versailles et d’Ile de France lui a attribué le Grand Prix "pour l’ensemble de son oeuvre.

Extrait

Livre

Matin
les yeuxs’ouvrent sur le livre
Nuit
les yeux se ferment après lui
Rien avant rien après
le jour commence le jour finit

Première parole
dernier mot
le livre s’ouvre se referme
un jour est accompli

Matin
le regard se lave
rien n’est vu avant
Soir
la parole ouvre
l’oeil du dedans

Ainsi la Vie.

in, Vivre quand même parce que c’est comme ça, Le Dé bleu, 2004

Bibliographie

  • Un cadastre d’enfance (et quelques-unes de ses parcelles)", Editions Henry, collection de poche "La main aux poètes".
  • Prières d’un recommençant, éd. de l’Atlantique, 2009
  • La pieuvre qui faisait bouger la mer & Les escargots sont des héros, illustrations de Sophie Clothilde, Soc et Foc, 2009
  • Guérir par les mots, (poèmes médicaux,médicinaux & pharmaceutiques, illustrations de Lewigue, éditions Cadex, 2004
  • Vivre quand même parce que c’est comme ça, Le Dé bleu, 2004
  • Dieu en miettes, La porte, 2002
  • Le sentiment du pas grand’chose, ed. Clapas, 2002
  • Nadaus Giai-Miniet, 2001
  • Qu’la commune n’est pas morte, Encres Vives, 2001
  • Giai-Minet Nadaus, Del Arco, Paris, 2000
  • Tableaux d’une exposition de Modest M., La Bartavelle, 2000
  • Le chat d’Alice, Alain Benoist, 1999
  • Prières pour les jours ordinaires, ed. de l’Atelier, 1999
  • En cas d’urgence, Quintils, Gros Textes, 1999
  • 19 quintils pour finir le siècle ici, 1997
  • 365 petits quintils, Jacques Brémond, 1997
  • Esopiennes, fables en prose, La Bartavelle, 1996
  • Lettre à Saint Glinglin, Jacques Brémond, 1995
  • Je ne tutoie que Dieu et ma femme, Jacques Brémond, 1992
  • Dictionnaire initiatique de l’orant, La Bartavelle, 1993
  • Ecrits d’avant l’écriture, La Bartavelle, 1991
  • Premier cahier de préhistoire, Verso, 1991
  • Bocages, Les Lettres Libres, 1985
  • Jours à la colle, La Sureôlière, 1977
  • Douze cocktails pour réussir dans l’hexagonerie poétique, ed. Incandescences, 1978
  • Petites comptines pour un gros cochon, Le Dé bleu, 1977
  • 21 placards en forme de poing et de main, Fond de la ville, Belgique, 1976
  • Pour un manifeste du réalyrisme, 1978
  • A un clerc de Babel, Lieu commun, 1972
  • 39 prières pour le commun du temps, Jacques Brémond, 1979
  • Monde tel, préface de Pierre Leyris, P-J Oswald, 1975
  • Maisons de paroles, Mercure de France, 1969