Roger Giroux

(1925-1974)
Né à Lyon en 1925, Roger Giroux publie son premier recueil L’arbre et le Temps en 1964, pour lequel il obtient le prix Max Jacob. Il est également traducteur de l’anglais et de l’américain et propose des traductions de Laurence Durrell, Henri Miller Yeats et poètes irlandais. Sa poésie, proche de l’avant-garde poétique des années 70 interroge sans cesse la parole. Par une forme elliptique, des mots simples, il tente de transcrire le mystère du monde réel.

Extrait

DEMEURE

Beauté perdue ne désespère
D’une parole défendue
D’un ange qui s’est tu
Elle fait une voile
À la mer

extrait de "C’était hier et c’est demain", éd. Seghers, 2004

Bibliographie

Blank, éd. Unes, 1990
Soit donc cela, éd. Unes, 1987
L’arbre et le temps, Mercure de France, 1979
S, éd. Unes, 1977
Voici, le collet de buffle, 1974