Rienne de Rodica Draghinescescu

Rienne de Rodica Draghinescescu

Le travail de Rodica Draghincescu présenté ici suit un travail plastique, comme le précise l’avant propos de l’auteur. L’écriture mime l’émiettement de l’installation de la plasticienne roumaine Suzana Fântânariu, dont le travail est internationalement reconnu. La rencontre des deux artistes, la plasticienne et la poète est sous le signe d’un lien profond à la fois personnel et historique. Toutes deux explorent une mémoire éclatée et douloureuse. Le terme de « tissu-texte » employé par Rodica Draghincescu dans son avant propos décrit bien ce travail où texte et installation constitue se donnent à lire de manière continue. Ce texte, qui prendra place dans le hors format de la collection destiné à recevoir des travaux croisés de poètes et plasticiens, correspond à la visée de ce dernier, qui est de mettre en avant ce dialogue privilégié.

Paru le 1er décembre 2015

Éditeur : L’Amandier

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.