Richard Rognet

Richard Rognet est né le 5 novembre 1942, dans les Vosges, région où il vit et à laquelle il demeure fermement attaché.
Avec des amis férus de poésie, il a été en Lorraine, notamment à Metz et à Epinal, à l’origine d’expositions marquantes et de fructueuses rencontres avec de nombreux poètes contemporains.
Depuis 1977, il publie régulièrement, cherchant à faire entendre les diverses voix, souvent opposées, qui constituent son univers poétique.
Il a reçu les prix Charles Vildrac, Louise Labé, Max Jacob, Théophile Gautier, Apollinaire et, pour l’ensemble de son oeuvre, le grand prix de poésie de la Société des Gens de Lettres et le prix Alain Bosquet.
Il est traduit en italien, allemand, espagnol, bulgare, russe, serbo-croate et bengali.
A l’occasion du Printemps des Poètes 2002, la ville d’Epinal lui a rendu hommage en lui consacrant une grande exposition et en organisant plusieurs manifestations autour de son oeuvre.
Richard Rognet est membre de l’Académie Mallarmé, chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres et dans celui des Palmes Académiques.

Extrait

Tu couds sur mes lèvres
des baisers de fée,
tu cherches le chant mineur
qui abasourdit mon jardin,
tu ne sais pas, chère flamme,
que je ne suis plus avec moi,
qu’un autre corps me désespère
et termine mes rèves à ma place,
tu insistes pourtant,
avec le cri des oiseaux
qui frôlent étangs et pelouses,
tu ignores qu’un terrible orage
prend la voix de tout l’univers.

in Lutteur sans triomphe, éditions l’Estocade

Bibliographie

Depuis 1977, il a publié une vingtaine d’ouvrages dont :

  • Elégies pour le temps de vivre, Gallimard, 2012
  • Un peu d’ombre sera la réponse, Gallimard, 2009
  • Le promeneur et son ombre, Gallimard, 2007
  • Le visiteur délivré, Gallimard, 2005
  • Dérive du voyageur, Gallimard, 2003
  • Belles, en moi, belle, La Différence, 2002
  • Juste le temps de s’effacer ; suivi de Ni toi ni personne, le Cherche-Midi éd., 2002
  • Seigneur vocabulaire, La Différence, 1998
  • L’Ouvreuse du Parnasse, Le Cherche midi éditeur,1998
  • La Jambe coupée d’Arthur Rimbaud, Editions Voix, Richard Meier, 1997
  • Lutteur sans triomphe, L’Estocade, 1996 (prix Apollinaire 1997)
  • Chemin Bernard, Le verbe et l’empreinte, 1995
  • Recul de la mélancolie, Épinal : Amis de hors jeu éd., 1994
  • Recours à l’abandon, Gallimard, 1992
  • Maurice, amoroso, Belfond, 1991
  • Je suis cet homme, Belfond, 1988 (prix Max Jacob 1989)
  • Le Transi, Belfond, 1985 (prix Louise Labé 1985)
  • L’Eternel détour, Le Verbe et l’Empreinte, 1983
  • Petits poèmes en fraude, Gallimard, 1980, 1997

    Il a réalisé plusieurs livres d’artistes avec Guy Lozac’h, Jean-Pierre Thomas, Alain Simon, Sarah Wiame, Marc Pessin, Dominique Penloup, et il contribue à diverses revues dont Diérèse où il publie régulioèrement.