Révolution des rêves de Béatrice Marchal

Révolution des rêves de Béatrice Marchal

Avec « Résolution des rêves », Béatrice Marchal se souvient de son enfance, elle explore ses souvenirs sans lesquels on ne peut rien construire.
Le recueil commence par des rêves évoquant des traversées dans l’eau, fort symbole de la naissance, de l’enfant bien sûr, mais aussi de sa poésie :
« à moi, eau de recréation !/ à moi, eau qui porte aux rives du sens,/ lettres, syllabes et mots ! »

L’eau est aussi apaisement :
« Chaque fois que revient le calme/ en moi, c’est le petit ruisseau d’eau claire/ que je revois, tel qu’on l’aperçoit de la route/ où chaque fois nous nous arrêtons »

Et, pour que la poésie vienne, Béatrice Marchal n’a pas compté le temps
« Je me suis longuement attendue,/ dans la hâte d’être celle qui saurait ouvrir/ tout grands à la vie ses bras libérés des peurs. »

Paru le 1er avril 2017

Éditeur : L’herbe qui tremble

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.