Résurgences de Catherine Ribes-de Palma

Résurgences de Catherine Ribes-de Palma

"Il y a pire que la poésie politique : l’excès de mépris de la politique, la surdité aux questions posées par la réalité et l’histoire, et le refus de participer implicitement à l’entreprise de l’espoir." (Mahmoud Darwich)

"Couvre-toi jeunesse d’un voile plus téméraire
toi dont l’ombre jette sur les murs son innocence
toi qu’anime le désir de voir et d’atteindre…
La terre promise et ancestrale…"

"Cover yourself youth with a bolder veil
You whose shadow throws its innoncence across the wall
You who awaken the desire to see and to achieve
Ancestral land of promise."

Paru le 1er août 2012

Éditeur : Bérenice

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.